Imprimer

Etat d'urgence ! pour les Hôpitaux, EHPAD, services sanitaires et sociaux en Vendée !

Écrit par Administrateur le . Publié dans Santé

Share

Appel à ne plus laisser faire : avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent, usagers, citoyens-nes, militant-e-s,  associations, professionnel-les, tous les personnels qui agissent pour le droit et l’accès à des soins et à des services d’aide de qualité pour toutes et tous et partout. Je prends la responsabilité de lancer l’idée de créer un Comité d’Appui Départemental à l’hôpital public, aux EHPAD, aux centres de santé, aux services publics sanitaires et sociaux. Je me rends disponible. Marie-Françoise Michenaud, Secrétaire départementale du PCF, Cadre supérieur de santé au CHD retraitée. Tél. 06 79 93 54 42, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Débrayage au CHD ; augmentation des arrêts de travail, burn-out ; résidents et familles, personnels des EHPAD, qui se révoltent en Vendée ; manque d’aides soignants ; sous évaluation des besoins en infirmiers, et aux professions para-médicales, surcharge des services des Urgences, files d’attente insupportables, manque de places dans les hôpitaux, retours des patients âgés à domicile impossibles à gérer pour les familles, pour les EHPAD, manque de lits d’aval, manque de médecins spécialistes, consultations à l’hôpital obtenues plus rapidement en secteur privé qu’en secteur public, disparition à l’hôpital de spécialités : impossibilité d’avoir un rendez-vous de dermatologue en Vendée par exemple, pour d’autres spécialités (radiologie, chirurgie) les rendez-vous sont tellement loin qu’il ne reste plus qu’à se tourner vers le privé ; déserts médicaux avec renoncement aux soins des patients et refus de prise en charge de nouveaux patients dans les maisons de santé pluridisciplinaires, déremboursements, augmentation des mutuelles, la liste est longue.

C’est la politique d’austérité conduite dans notre pays (et en Europe) qui pour satisfaire la recherche de rentabilité, n’hésite pas à privatiser le domaine de la santé, à détricoter notre système solidaire de sécurité sociale, alors qu’il s’agit de droits humains fondamentaux. Cela s’est passé comme cela pour l’énergie, les télécommunications, la poste, le chemin de fer, et maintenant la santé. Baisse du numérus clausus, enveloppe restreinte, réformes consistant à réorganiser plutôt qu’à donner les moyens humains, techniques, matériels (comme les lois Touraine et Bachelot). Les conséquences sont terribles, car aujourd’hui la sécurité des résidents, des personnes soignées est en cause.

Après avoir rencontré les soignants à la porte des hôpitaux, des EHPAD, et entendu leur détresse devant l’impossibilité d’exercer leur métier en toute sécurité, nous exigeons avec eux une politique de santé publique digne de notre pays, solidaire, une reconnaissance de leur travail par la revalorisation globale de leurs salaires, la formation et le recrutement de professionnels en fonction des besoins réels (100 000 sur toute la France). Et notamment le 11 Juin, nous serons auprès d’eux lors de la Journée nationale de mobilisation prévue par l’intersyndicale.

Je prends la responsabilité de lancer l’idée de créer un Comité d’Appui Départemental à l’hôpital public, aux EHPAD, aux centres de santé, aux services publics sanitaires et sociaux,  avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent, usagers, citoyens-nes, militant-e-s,  associations, professionnel-les, tous les personnels qui agissent pour le droit et l’accès à des soins et à des services d’aide de qualité pour toutes et tous et partout. Je me rends disponible.

Marie-Françoise Michenaud, Secrétaire départementale du PCF, Cadre supérieur de santé au CHD retraitée. Tél. 06 79 93 54 42, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Roche sur Yon le 4 Juin 2019

Share